Recherche avancée

Nous sommes un EHPAD et nous cherchons un médecin coordonnateur….

Personnels non médicaux - Carrière
6 avril 2018
Veille juridique
Nous sommes un EHPAD et nous cherchons un médecin coordonnateur….

Qu’il est difficile de recruter un médecin coordonnateur en EHPAD !

Le recrutement s'effectue sur une base de temps de travail partiel du fait des moyens alloués par les tutelles pour ces postes. Dans la majorité des cas, les gestionnaires d'établissements rencontrent des difficultés de recrutement notamment à cause du pourcentage de temps de travail proposé. À cette problématique d'attractivité vient s'ajouter dans les départements ruraux la situation tendue des déserts médicaux.

Un député s’inquiète de la situation et interroge la ministre de la santé sur les mesures envisagées par le Gouvernement pour répondre à ces difficultés.

L’attractivité du métier en question ?

La réponse du ministère est dans un premier temps didactique. Il rappelle que la mission du médecin coordonnateur est d’assurer une présence dans les EHPAD, son temps de présence étant fonction du nombre de résidents de l’établissement. Il dispose d'ores et déjà de la possibilité de prescrire en urgence, et se trouve être bien souvent, en particulier dans les territoires de désertification médicale, le médecin traitant de bon nombre de résidents.

Cependant, les résidents d'EHPAD demeurent libres du choix de leur médecin traitant, et dans l'hypothèse d'une extension du pouvoir de prescription du médecin coordonnateur, l'effectivité de ce principe doit être maintenue. Par ailleurs, de nombreux EHPAD fonctionnent, notamment pour le week end et la nuit, sur le système de prescriptions anticipées réalisées par les médecins traitants lors de leurs visites (les déplacements au cabinet restant l'exception), et utilisables selon les situations par le personnel soignant paramédical.

Cependant, la profession de médecin coordonnateur d'EHPAD souffre d'un manque global d'attractivité. Dans ce contexte, le ministère lance actuellement un groupe de travail sur les leviers de l'attractivité du métier de médecin coordonnateur dans les prochaines semaines. Ce groupe de travail devrait aborder la question de l'élargissement du pouvoir de prescrire des médecins coordonnateurs en présence des fédérations professionnelles. Ce groupe de travail devrait rendre ses conclusions à la fin du premier semestre 2018.

Question n° 6619, réponse publiée au JO le 3 avril 2018

 

  • Rechercher dans cet article