Recherche avancée

Le défaut d’information d’un hôpital n’entraîne pas forcément l’indemnisation du préjudice subi par un patient

Personnels non médicaux - Carrière
Publié le 9 avril 2019 - Mis à jour le 10 avril 2019
Veille juridique

Un centre hospitalier n’avait pas informé une patiente enceinte et séropositive que la prise de médicaments antirétroviraux pendant la grossesse augmentait le risque pour l’enfant à naître de développer des atteintes mitochondriales. Toutefois, ce défaut d’information n’est pas susceptible d’entrainer l’indemnisation de la requérante dont le fils a développé plus tard non pas une maladie mitochondriale mais des troubles autistiques.

Identifiez-vous pour lire la suite de ce contenu et profiter de l'ensemble des fonctionnalités de Légibase
Recevoir les alertes de mise à jour
Ajouter une note
Télécharger l'article
Pour acceder à ces contenus, merci de vous connecter.
  • Rechercher dans cet article
Du même auteur